L'heure blanche

photographies et postface : Anne Collongues

texte : Olivier Rolin

Présentation de l'éditeur :

 

Une ville qu’on peine à identifier, marquée par un ciel blanc, à une heure incertaine. Anne Collongues la photographie presque vide, tel un endroit familier que les souvenirs habitent encore mais qui paraît déjà étranger. Elle capte une architecture éclectique et des espaces accidentés dont on ne saurait dire si le béton et la végétation s’y embrassent ou s’y dévorent. Partagées entre l’objectivité d’un recensement et la subjectivité d’un état d’âme, ses photographies ne démontrent rien, chaque élément du chaos urbain participe à l’équilibre de la composition. Olivier Rolin les accompagne d’un texte, vagabondage et jeu de piste littéraires, il déchiffrent dans les images les signes d'une ville qu'il découvre au fur et à mesure comme on s'aventure pour la première fois dans un lieu étranger qui nous en rappelle d'autres.

Olivier Rolin est l’auteur d’une quinzaine de livres, romans, essais, journaux de voyage, parmi lesquels Tigre en papier (2003, prix France Culture) et Le Météorologue (2014). Au Bec en l’air, il avait déjà accompagné les photographies de Jean-Luc Bertini dans Solovki. La bibliothèque perdue (2015).

 

64 pages 

 

Éditions Le bec en l'air

parution mars 2017